Catégories
Réaliser ses rêves

Je quitte le salariat…

« Pour mieux avancer sur mon chemin et me réaligner… », voilà ce que je me suis dit quand j’ai dit à mon papa : « Je quitte le salariat et je deviens indépendante ». 

Je savais que je ne resterais pas employée… Il m’a fallu le temps pour créer ma société.

Je quitte le salariat…

Lorsque j’ai annoncé à mon papa que je prenais la décision de quitter mon travail en tant qu’employée, sa réaction a été protectrice… « Mais enfin, fais pas ça… Tu as un bon salaire…  » ; une réaction bien normale. 

Voyant ma détermination à me lancer comme indépendante, sa seconde réaction m’a émue… « Ton grand-père serait fier de toi! » Oui mon grand-père était indépendant. Il avait une entreprise de plomberie « Jean Pinte & Fils ».

Cette décision n’a pas été simple. Cependant, c’était la suite logique à ma façon de concevoir ma carrière. En effet, je changeais de job tous les 6 mois. Je ne confirmais jamais ma période d’essais car je m’ennuyais très vite dans ce que je faisais. 

À chaque fois l’idée de me lancer et de créer mon job me titillait. Cependant, je retrouvais très (peut-être trop) rapidement un nouveau contrat. J’ai toujours amélioré mon salaire… Mais pas mes conditions de travail…

Avant de faire le grand saut, je suis restée dans la même boîte 13 mois… Un record (presque une vie 😁). Des horaires de dingue, peu de considération de la part du chef direct, une pression de malade… Cependant, j’y ai rencontré de belles personnes avec lesquelles j’ai noué des amitiés et parfois un peu plus 😜

Je deviens indépendante…

Je prends cette décision en septembre et je le deviens pleinement en janvier 2013. 

Au départ, ça n’a pas changé grand chose…. En effet, je continue de travailler pour mon ancien employeur le temps de vraiment terminer mes dossiers. Il me suffisait de prévenir juste quand je ne venais pas pour que mes « collègues » puissent prendre le relais.

Je profite aussi pour m’octroyer des moments pour moi et vais rouler à vélo (si si même en janvier!). Je programme facilement mes journées mais je ne réalise pas encore que je suis « libre ».

J’accepte de plus en plus de missions. Je travaille de nombreuses heures par semaine. Petit à petit, je perds le contact avec mes amis et ma famille. Je ne les ai qu’au téléphone entre deux jobs. Mais ça n’est rien! Car je m’éclate. Ce que je fais me plait… J’ai moins de pression ou l’impression d’avoir moins de pression. Je suis ENFIN autonome dans mon travail!

Je quitte le salariat et je deviens indépendante

Cette phrase, il m’a fallu le répéter plusieurs fois avant que ça ne percute réellement dans ma tête. J’ai eu beaucoup de chance car de nombreux clients ont été ravis de récupérer des heures avec moi. Je me suis faite de petits cadeaux comme des vêtements brodés au nom de la société… Oui, à ce moment-là, c’était St-Nicolas tous les jours…

Et puis, j’ai pris conscience du rêve que je venais de réaliser… Avoir ma propre société et surtout pouvoir dire que j’en vis! Waouw! J’étais hyper fière de moi! Et puis, les contrats que l’on me confiait contribuaient à garder une motivation au top!

En devenant indépendante, je me suis découverte !

Devenir indépendante m’a permis de me découvrir tant dans les bons côtés que dans les plus sombres. J’ai très vite connu le succès. 

Je gagnais bien ma vie mais je travaillais 110 – 120 heures par semaine. Ce qui était énorme. Aujourd’hui, je ne pourrais plus tenir ce rythme. J’ai eu l’occasion de découvrir, de voir ou d’entrer dans les lieux qui ne sont jamais accessibles au public.

J’ai d’excellents souvenirs de toute cette période. Devenir indépendante m’a aussi forcé à apprendre de nouvelles compétences comme la comptabilité, le marketing, le faite de faire du « commercial ». Je me suis faite accompagnée pour avoir un bon pitch, pour bien expliquer ce que je fais…

Je me suis aussi découverte dans mes côtés sombres…. Des peurs, des frustrations, des émotions désagréables ont fait surface. C’était si fort que j’en ai perdu l’enthousiasme. J’ai commencé à rester bloquée dans mes actions, à ne plus oser me montrer… Les « Oui mais je suis certaine qu’il est mieux que moi » ont été mon refrain préféré!

Quand je regarde en arrière, le bilan de toutes ces expériences est positif. 

Clairement, cela a été douloureux voire même très compliqué à certains moments. Mais cela a été très riche en enseignements, en rencontres, en développement de compétences, … Si je devais à nouveau sauter le pas, je le ferais sans hésitation.

Il est clair que cela n’est pas fait pour tout le monde. J’avais cette volonté, cette naïveté de croire que quoiqu’il arrive, je pouvais réussir! Aujourd’hui, je suis un peu plus pausée. Je prends beaucoup plus mon temps. J’apprends à apprécier beaucoup pour en être reconnaissante et vibrer ce que je fais.

En avril 2022, je fêterai les 11 ans de mon numéro de TVA. Au final, cette phrase : « Je quitte le salariat et je deviens indépendante » aura été un des plus beaux cadeaux que je me serai offert!

Toi aussi, tu as envie de parler d’un projet? Tu aimerais te lancer sans savoir comment faire? Réserve ta séance gratuite

https://calendly.com/le-grimoire-de-marie/seance-gratuite-decouverte-30-min